Photos marche août - De Tréguier à Saint-Brieuc - Août 2004

6 et 7 août 2004, de Plouha à Tréguier

9h30. Comme chaque jour, des marcheurs attendent le départ devant le point I.

D'autres préfèrent attendre devant l'église.

Comme chaque jour aussi, l'église est pleine pour la messe du matin.

Notons aussi la présence chaque jour de la statue de Notre-Dame du Tro-Breiz. C'est une Vierge pèlerine qui nous suit d'étape en étape. Comme la Vierge de Sahagun sur le chemin de Saint-Jacques en Espagne elle mériterait d'avoir l'attribut du pèlerin, la gourde.

9h40. C'est l'heure des recommandations pour la marche. Ensuite viendra l'envoi.

9h45. Les premiers fanions sortent de l'église.

C'est le départ de Plouha.

Il y a 25km à faire aujourd'hui et il ne faut surtout pas oublier la réserve d'eau.

Sur le chemin il arrive qu'on vienne assister au spectacle du Tro-Breiz.

10h. On rejoint rapidement les sentiers verdoyants.

11h10. Pour les laudes, la chapelle du matin c'est aujourd'hui Keregal.

Comme dans beaucoup de chapelles du littoral, il y a un bateau. Un marin l'a offert en reconnaissance à Notre-Dame de Keregal.

De chaque côté du maître-autel, on trouve Notre-Dame de Délivrance et Notre-Dame de Bulat.

Notre-Dame de Bulat. Clin d'œil au Tro-Breiz des origines qui passait par Bulat? Bulat est situé près de Callac. Pourquoi le Tro-Breiz ferait-il le détour de Bulat? Anatole Le Braz a recueilli un témoignage à ce propos vers 1880: "Elle commençait son itinéraire par Tréguier, d'où elle s'acheminait sur Saint-Brieuc, mais après avoir fait le crochet de Bulat, parce que c'était la direction suivie par la «route verte», le trajet consacré". Ce texte a été republié par Charles Mendès dans son livre "Au sujet du Tro-Breiz - Pèlerinage médiéval des Sept Saints bretons. Editions du Moulin vieux. 1991" (voir page 19).

Dans ce même livre, Charles Mendès nous donne plus d'éléments (voir page 241-242): "M. l'abbé Le Tirrand, qui a été recteur de cette commune, m'a indiqué avec affabilité qu'il existait une fontaine des Sept-Saints, presque disparue depuis l'exhaussement d'une chaussée. La fontaine (feunteun ar seiz zant ou ar seiz feunteun) a été édifiée ou reconstruite en 1683. Il reste sept niches vides. Il y a sept bassins. M. le recteur se demande si les pèlerins du Tro-Breiz allant de Tréguier à Saint-Brieuc ne faisaient pas le détour de Bulat-Pestivien. Voir Anatole Le Braz, La Terre du passé. C'est l'avis de Francis Gourvil dans son livre En Bretagne, 1926, éditions Arthaud."

Pourquoi le Tro-Breiz ferait-il le détour de Bulat pour aller de Tréguier à Saint-Brieuc? Il s'agissait peut-être de commémorer un événement. D'après les vies de saint Tugdual, les habitants de Tréguier sont venus jusqu'à un lieu dédié à saint Michel pour raccompagner le saint lors de son retour de Rome. Il se trouve qu'il existe un mont Saint-Michel entre Bulat et Callac. Ce mont Saint-Michel est-il la clé du Tro-Breiz des origines?

12h. Point d'au au château de Pommorio

"Vous voulez un verre?"

"En voici un."

L'église de Tréveneuc se trouve au bout de l'allée principale du château. On y arrive.

Dans l'église, statue de saint Colomban et de Notre-Dame.

Au fond de l'église on trouve une mesure à grain cruciforme. Elle pouvait tourner autour d'un axe de façon à changer la mesure suivant la dîme imposée.

12h30. Le service de sécurité veille pour la traversée de la grande route qui va de St-Brieuc à Tréguier.

Loin de la circulation, on poursuit notre route par des chemins plus tranquilles.

13h. A nouveau une traversée de route devant la chapelle Saint-Barnabé.

L'intérieur est simple avec une représentation de l'Assomption, une statue de saint Barnabé et de saint Mathurin.

13h15. Aujourd'hui on nous a prévu un bel endroit pour manger près de l'étang du Moulin-Neuf.

13h30. L'organisation du Tro-Breiz met en place le balisage du départ. On ne le met pas trop tôt pour éviter des départs prématurés.

13h30. On commence à se regrouper pour le départ de l'après midi.

15h45. Nous voilà à l'église de Lantic.

Statue de saint Oswald et de saint Pierre. Tableau de la Nativité.

16h. Chapelle de Notre-Dame de la Cour.

On se repose un peu. Il reste 9km jusqu'à Etables.

La municipalité de Lantic n'a pas ménagé ses efforts pour nous accueillir: eau, cidre, brioches, …

Dans la chapelle, les explications sont suivies avec intérêt. On y apprend comment 25 chanoines ont prié ici pendant 3 mois pour l'âme du donateur.

On nous montre le vitrail des marins où on voit la population venir remercier Notre-Dame de la Cour.

On nous explique en détail le vitrail de saint Anne: sainte Anne repoussée du temple parce que stérile, sa rencontre avec Joachim, l'annonce de la naissance de la Vierge, les 3 ans de la Vierge et sa consécration, le mariage de la Vierge, la Nativité, …

Vierge à l'Enfant.

17h30. Avec son lavoir circulaire, la fontaine aux moines évoque la trace d'un établissement religieux.

17h45. Ici il faut abandonner le chemin et prendre la route.

Le chemin menait à une curieuse pierre-stèle puis redescendait à pic dans la vallée. Malheureusement la descente était trop dangereuse pour mille marcheurs. On raconte que saint Gilles était assis sur cette pierre (maintenant appelée la chaise de Saint-Gilles) lorsque lui vint l'idée de lancer son bâton et de construire une chapelle là où il tomberait.

18h. C'est ici qu'est tombé le bâton de saint Gilles. La chapelle est maintenant placée sous le double vocable de saint Gilles et de saint Jacques.

19h. Les marcheurs se reposent.

Les chaussures se reposent.

Les tentes poussent…

…comme des champignons.

Samedi 7 août 2004

De Etables-sur-Mer à Saint-Brieuc

9h. Départ d'Etables-sur-mer.

Ce matin, 11km de marche en bord de mer.

10h. Descente des escaliers de Binic.

10h15. Eglise de Binic.

10h15. Point d'eau à Binic.

10h30. La baie de Binic.

10h45. Toujours Binic.

10h50. On remonte vers la chapelle de la Croix Guingard.

10h50. Sur la plage de Bréhin on se prépare pour l'arrivée.

11h30. Chapelle de la croix Guingard.

Prières dans la chapelle.

11h45. On approche du point de rendez-vous pour midi. Il se trouve en bas, près de la plage de Tournemine.

13h15. Le repas est terminé. On vient se rassembler pour le départ.

13h30. La marche reprend.

13h45. Chapelle Saint-Eloy.

Repos pour les pieds.

Intérieur de la chapelle.

Petit arrêt devant la chapelle Saint-Eloy.

Le chien aussi sera beau pour l'arrivée.

15h. Arrivée à la chapelle Saint-Maudez à Couvran en Plérin.

15h. Barrage devant la chapelle pour ralentir la marche.

15h10. La marche reprend.

15h10. On nous observe à la jumelle d'une maison près de la chapelle.

15h30. Les marcheurs continuent d'arriver.

Explications dans la chapelle.

17h15. Nous voilà arrivés au pont de Gouet. Le terme de notre périple est proche.

On attend le départ de la procession vers la cathédrale.

17h20. La procession vers la cathédrale est partie.

17h35. Arrêt momentané de la procession. On attend la bannière du Tro-Breiz. C'est elle qui doit ouvrir la marche.

17h50. La bannière du Tro-Breiz est arrivée et la procession reprend.

19h30. La messe de clôture se termine par la remise du diplôme du Tro-Breiz au père Dominique de Lafforest aumonier du Tro-breiz depuis 1994, et à Philippe Abjean, président de l'association "Les chemins du Tro-Breiz" depuis 1994.

Il ne nous reste plus qu'à prendre rendez-vous pour l'année prochaine. "Qu'étiez-vous venu chercher à Quimper le 2 août 1994?" disait Philippe Abjean lors de son mot de clôture. "La route nous a pris peu à peu à son mystère".

Textes et photos de Y. Autret

 

Association « Les Chemins du Tro-Breiz » - Quénéquillec - 22160 Carnoët
Téléphone : 02.96.13.78.02 - Email  : secretariat.trobreiz@gmail.com