Photos marche août - De Saint-Brieuc à Saint-Malo - Août 2005

3 et 4 août 2005, de Lamballe à Plancoët

10h. Nous partons de la collégiale Notre-Dame de Grande Puissance qui domine la ville de Lamballe.

Le départ de la collégiale donne lieu à un beau départ groupé (photo jfk).

Peu après le départ, nous avons une belle vue sur l'étang de Lamballe.

Deux kilomètres plus loin, nous passons devant le château de la Moglais.

La collégiale est déjà loin.

Juste avant le village de la Poterie, nous passons devant la croix d'en Hue. A ce moment, ...

... une pancarte nous indique sur quel chemin nous sommes, ...

... et devant l'église de la Poterie, saint Pierre nous attend, ...

... ainsi que le Christ.

Après une matinée de marche dans la campagne, nous nous arrêtons à Trégomar.

14h. Nous reprenons la marche.

A nouveau, c'est la traversée des champs et des chemins creux.

Dans le bois de la Roche de Guihalon, nous passons devant le menhir du même nom.

Quand on s'y adosse, il paraît que ça peut être bénéfique.

15h. Nous passons devant le manoir de la Hersadais, berceau de la famille Hersart. L'auteur du Barzaz Breizh, Théodore Hersart de La Villemarqué appartient à cette famille.

Puis la marche reprend, rythmée par le balancement des chaussures.

Un peu plus loin, en entrant dans la forêt de St-Aubin, on passe devant l'allée couverte de Saint-André au lieu-dit "Les Kervès". C'est une sépulture longue de 20m et précédée d'une dizaine de menhir abattus. L'entrée du monument se trouve dans l'axe de l'allée. Elle date du Néolithique final c'est-à-dire de 3000 ans av. J.C. (photo jfk).

Dans la forêt de Saint-Aubin, il faut franchir un grand fossé et l'aide du service de sécurité semble bien utile.

L'immense forêt de Saint-Aubin est le domaine des écureuils. Pour les repérer, il suffit d'être à l'écoute de leurs cris.

16h45. Arrivée à Plédéliac, étape du jour.

Jeudi 4 août, 11h30. Quel est ce château derrière les arbres?

C'est le château de la Hunaudaye.

Quelques marcheurs en font le tour.

D'autres se font photographier devant.

De la Hunaudaye, nous rejoignons l'Arguenon que nous longeons sur 1km jusqu'au pont de Pléven.

En quittant les rives de l'Arguenon, il faut à nouveau franchir un obstacle.

Le chemin nous fait passer devant Bourseul.

Juste avant Plancoët, on passe par le sentier Chateaubriand. Au bord du chemin, des panneaux racontent la vie de l'écrivain et rappellent quelques-uns de ses écrits. René-Auguste de Chateaubriand avait épousé Apolline de Bédée à Bourseul en 1753. Le couple a vécu quelques années près de Plancoët au manoir de la Bouetardaye (Boitardais). Leur dixième et dernier enfant, François René, l'écrivain des Mémoires d'outre-tombe, est né à Saint-Malo.

16h. Et voilà Plancoët qu'on aperçoit depuis le Tertre de Brandefert.

Un drapeau signale l'arrivée ...

... à la source Plancoët. L'usine d'eau minérale se trouve juste à côté et on nous donne toute l'eau qu'on veut.

On peut même s'approvisionner à la fontaine d'eau de Plancoët.

Après la source Plancoët, Plancoët n'est plus bien loin.

17h30. Il est temps de se préoccuper du logement.

Il faut d'abord retrouver son sac.

Il faut ensuite trouver une bonne place dans le gymnase. Les meilleures se trouvent sur les côtés.

Si on arrive à obtenir une place près du but, on disposera d'un sèche-linge.

Une autre solution c'est d'aller planter sa tente. Si on dispose d'une tente "2 secondes", la chose sera très facile.

Il suffit de la lancer, et elle se déplie toute seule.

Quelques instants après on obtient une belle niche pour la nuit.

Il n'y a plus qu'à aller se coucher.

Textes et photos Yvon Autret
Compléments photos: Jean-François Kermen (jfk)

 

Association « Les Chemins du Tro-Breiz » - Quénéquillec - 22160 Carnoët
Téléphone : 02.98.69.11.80 (prochainement 02.96.13.78.02) - Email  : secretariat.trobreiz@gmail.com