Photos marche août - De Dol-de-Bretagne à Vannes - Août 2007

2 et 3 août 2007, de Guilliers à Plumelec

Jeudi 2 août
Le camion de bagages est presque plein.

On se prépare à quitter Guilliers.

Les pré-ouvreurs sont déjà dans les landes à l'ouest de Guilliers.

La foule des marcheurs passera bientôt par l'étang du Château-Trô avant de traverser la Lande de la Garenne.

Nous passerons ensuite par Hélléan.

Au château de Penhouët Josselin sera tout proche.

La basilique Notre-Dame-du-Roncier de Josselin est un bel exemple d'architecture de la fin de la Bretagne ducale. Bien que marqué par diverses influences, le style breton typique de la période ducale reste bien présent. Les campagnes de constructions d'Olivier de Clisson (fin du 14e siècle) et de Jean II de Rohan (15e siècle) nous ont notamment laissé la façade nord et ses gargouilles pittoresques. Le style breton avait produit un édifice tendu tout entier vers le ciel. En 1949, l'ajout d'un nouveau clocher en remplacement d'une tour carrée a renforcé ce caractère.

La basilique Notre-Dame du Roncier doit son nom à la découverte par un paysan d'une statue de Notre-Dame dans un roncier. Considérée comme miraculeuse, cette découverte a fait l'objet d'un culte dès le 11e siècle. En 1891 le pape Léon XIII a accordé le titre de basilique mineure à l'église. Suite à cet octroi, un vitrail rappelant la découverte de la statue miraculeuse a été commandé en 1893.

Le renouveau du pélerinage à Notre-Dame du Roncier doit beaucoup à Mgr Louis-Stanislas-Marie Simon (1844-1920) qui fut nommé curé-doyen de Josselin en 1885. Son tombeau se trouve dans la basilique.

Vendredi 3 août

Nous voilà réunis dans la basilique pour la messe du matin. Certains se trouvent dans l'allée latérale devant la statue de Notre-Dame.

Il n'y a plus une seule place dans la basilique.

La messe est présidée par Mgr Centène, évêque de Vannes, assisté d'une vingtaine de prêtres.

Ce matin, la brume ne s'est pas encore levée quand nous sortons.

C'est devant la basilique que nous attendons le signal du départ.

Nous passons devant le château de la famille de Rohan.

De petites ruelles nous permettent de descendre du rocher de Josselin.

Nous quittons Josselin en longeant le canal de l'Oust.

Les serre-files ferment la marche.

Le canal nous accompagne pendant plusieurs kilomètres.

En arrivant en face de St-Gobrien (commune de St-Servan-sur-Oust), nous traversons l'Oust.

"Habitants de Vannes, par charrettes vous viendrez me voir".

Cette requête de saint Gobrien, nous la réalisons aujourd'hui.

Saint Gobrien était évêque de Vannes au 8e siècle. Il avait le don de guérir le mal des Ardents. Sentant sa mort approcher, il quitta Vannes et vint se préparer dans la solitude de ce lieu. Il mourut en 725 et fut inhumé dans son oratoire. "VENNETI, VANNETAIS, PAR CHARRETTEES VOUS VIENDREZ ME VAI" aurait dit le saint.

Le tombeau de saint Gobrien se trouve toujours dans la chapelle.

Il se trouve à la périphérie d'un pavement de grossses pierres rangées en cercles concentriques sur une grande croix.

Dans la région, la clôture en bois du tombeau de saint Gobrien est un ouvrage unique du 14e siècle. La base est décorée d'oiseaux et de divers animaux.

Les ex-votos sont nombreux près de la petite statue de saint Gobrien. "Les Aveugles y ont esté illuminez, les sourds y ont reçû l'ouye, les muets la parole, les possedez du demon ont esté délivrez, les paralytiques gueris, les fébricitants & autres malades délivrez de leurs infirmitez, par les merites de ce S. Prélat, à l'honneur & gloire de celuy qui se montre glorieux en ses Saints" (Albert Le Grand, Vie de saint Gobrien, 1636)

Avant de quitter la chapelle, quelques pèlerins écrivent quelques mots sur le livre d'or.

D'autres se sont assemblés à l'extérieur pour chanter les laudes devant la croix.

Juste à côté, il y a aussi la fontaine.

Geste touchant et anonyme. Personne ne saura jamais qui a posé une renoncule devant la statue de saint Gobrien.

Pigeonnier à la Ville-ès-Vents.

Nous voilà arrivés au château de Tréganteur pour le pique-nique.

Le château de Tréganteur.

Et voici les pré-ouvreurs qui repartent bien avant tout le monde.

L'église de Tréganteur.

La Ville du Tro Breiz.

Fontaine Saint-Brieuc à Cruguel.

Arrivée à Plumélec. Les joelettes sont arrivées devant l'église. Demain elles permettront à des personnes à mobilité réduite d'aller jusqu'à Vannes.

Au camion du Point I on achète quelques souvenirs de la marche, cartes postales, tee-shirts, ...

A l'église, c'est l'heure de l'Adoration.

Du coté des logements, les camions ont débarqué les sacs et tout le matériel de couchage.

On plante sa tente.

On cherche une place dans le gymnase.

Pour finir, faisons un détour par le monument de la Résistance. La phrase gravée sur le monument fait écho à celle que nous avons vue ce matin à la chapelle Saint-Gobrien: "Qu'à leur tombe la foule vienne et prie". Il y a encore à Plumélec deux autres monuments rappelant Résistance Morbihannaise: un gros rocher au bourg et un monument à la mémoire des parachustistes SAS au sud du bourg. Près du mémorial SAS notons aussi le moulin qui servait d'observatoire à l'armée allemande et un monument de la Salette.

Photos Y. Autret, P. Do Ngoc, J.-F. Kermen

 

Association « Les Chemins du Tro-Breiz » - Quénéquillec - 22160 Carnoët
Téléphone : 02.98.69.11.80 (prochainement 02.96.13.78.02) - Email  : secretariat.trobreiz@gmail.com