Photos marche été - De Vannes à Quimper - Août 2008


 
 
Photo précédente


Groupe précédent

Défilement automatique
 
   
 

Dimanche 27 août 2008, le départ de Vannes est donné de l´église Saint-Patern. Durant tout le Moyen Age, c´est à Saint-Patern, et non pas à la cathédrale pourtant située tout près, que les pèlerins du Tro Breizh venaient vénérer les reliques de saint Patern. Aujourd´hui, après la messe d´envoi, les reliques seront exposées à l´extérieur, devant la porte principale de l´église. De Vannes nous prendrons la direction de Saint-Anne d´Auray que nous rejoindrons en passant par les chapelles de Lézurgan (commune de Plescop) et de Gornévec (commune de Plumergat).

Dans la soirée du 27 juillet nous sommes arrivés à Saint-Anne d´Auray sous le soleil de Sainte-Anne. Nous repartons le lundi matin dans la brume pour rejoindre l´église romane de Brec´h puis la chapelle de Tréavrec et Landaul.

Lundi 28 juillet, nous arrivons pour le pique nique à la chapelle de Locmaria er Houët en Landévant. Durant le Moyen Age, elle s´appellelait chapelle de l´Hospital. C´était peut-être une étape sur le chemin du Tro Breizh. Plus tard, elle était également une étape sur le chemin de Sainte-Anne d´Auray. On l´appelait "Coz Santez Anna", l´antique Sainte-Anne. D´après la légende, sainte Anne s´y serait arrêtée en revenant de Cornouaille. Devant la chapelle un Christ nu s´elance vers le ciel dans une verticalité étonnante. Après un pique nique sous la pluie nous rejoindrons Brandérion, l´étape du jour.

Mardi 29 juillet nous quittons Brandérion accompagnés des bannières apportées par les paroissiens. Nous longeons le Blavet au nord d´Hennebont avant de rejoindre Pont-Scorff en longeant le Scorff.

Mercredi 30 juillet nous quittons Pont-Scorff pour Quimperlé. Pendant des siècles, les pèlerins du Tro Breizh ont vraisemblemblement fait étape à Pont-Scorff. C´est là qu´on traversait le Scorff. Une aumônerie construite juste au bord du Scorff par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem permettait d´y passer la nuit. Des vestiges sont encore visibles.

Le soir nous sommes arrivés à Quimperlé par l´Ellé et l´église Sainte-Croix. Elle a été fondée en 1029 par le comte de Cornouaille suite à un voeu. Le plan en forme de rotonde est inspiré de celui du Saint-Sépulcre. Il date vraisemblablement des années 1083, date de l´exhumation et du début de la vénération des reliques de l´abbé fondateur, Gurloës, mort en odeur de sainteté en 1057. La tour s´est écroulée le 21 mars 1862. Elle a été reconstruite entre 1864 et 1868. La crypte, n´a pas été touchée par l´écroulement. Elle est formée de trois nefs. Elle contient les tombeaux de saint Gurloës et de l´abbé Henry de Lespervez (1434). Sur le mur ouest il subsiste un fragment du retable en pierre construit en 1531 par Taillebourg. Le Christ en majesté est entouré de quatre anges. Les statues des quatre Evangélistes datent de la restauration de 1732. Sous la rotonde, le Christ en robe date du XVIIe siècle. A l´entrée de la crypte, la mise au tombeau en pierre blanche date du début du XVIe siècle. Elle provient de l´église disparue des dominicains. Ce mercredi soir, Quimperlé est aussi l´occasion de retrouvailles pour les anciens du Tro Breizh. Une petite cérémonie suivie d´un apéritif est organisée en présence de monsieur le maire de Quimperlé. Le jeudi 31 juillet, le départ est donné de l´église Notre-Dame de l´Assomption. Nous quittons Quimperlé par l´ancien hôpital Frémeur. Cet ancien hôpital date peut-être du XVe siècle. On sait avec certitude qu´il existait au XVIe siècle. A noter le pèlerin qui y est représenté avec son bourdon. L´hôpital disposait d´une chapelle (Saint-Eutrope). En haut de la chapelle, une petite fenêtre permettait aux malades se trouvant au 2e étage de l´hôpital d´écouter la messe. Sur le mur de l´hôpital, une plaque à la mémoire de Matilin ar Dall, le plus grand talabarder de Bretagne. Aveugle, il passa ici son enfance et y mourut en 1859. Musicien reconnu, il joua devant les plus grands personnages de son temps. De l´hôpital Frémeur nous rejoignons la chapelle Sainte-Madeleine à la sortie de la ville.

Peu après Quimperlé on retrouve un ancien point de passage du Tro Breizh: l´ancienne chapelle Saint-Jean qui datait du XIIe siècle. Elle avait été établie par les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem. Plus récemment, en 1994, un "hospital" a été ouvert au village voisin de Bodélio pour les pèlerins du Tro Breizh et de Saint-Jacques de Compostelle.

Après Bodélio, nous rejoignons l´antique chemin du Tro Breizh au Trévoux. La porte en bois du porche sud, datée 1678, est ornée de sculptures représentant le Baptême du Christ. A l´intérieur, gisants du Christ et de saint Pierre. Marie représentée en bébé. Tableau représentant le voeu de Louis XIII.

Après le Trévoux, nous quittons le chemin antique du Tro Breizh pour des raisons de logistique. Nous ne pouvons malheureusement pas poursuivre par l´itinéraire médiéval pourtant parfaitement conservé et balisé par l´Eglise Blanche (Bannalec), la chapelle du Moustoir (Rosporden), la chapelle de la Trinité (Melgven), la chapelle de Coat-an-Poudou (Melgven), le lieu-dit l´Hôpital (Melgven) et la chapelle de Locmaria-an-Hent (Saint-Yvy). Il nous faut rejoindre Bannalec pour la nuit et nous empruntons pour cela le nouveau chemin de Saint-Jacques. Après un pique nique arrosé de pluie devant la chapelle Saint-Cado (commune de Bannalec), nous rejoignons Bannalec par la petite chapelle de Sainte-Anne-des-Bois.

Vendredi 1er août nous rejoignons dans la matinée l´itinéraire antique du Tro Breizh à la chapelle du Moustoir en Kernével (Rosporden). La construction date du début du XVIe siècle. Elle est dédiée à saint Maurice et ornée de nombreuses statues: saint Thélo (ou Théleau), saint Michel, Notre-Dame, saint Côme, saint Damien, saint Fiacre et saint Maurice dont la tête a disparu.

Après le Moustoir, on bifurque à nouveau vers le nord pour rejoindre Cadol pour le pique nique et Elliant pour la nuit.

Et nous voilà le samedi 2 août, dernier jour de la marche. De Elliant on rejoint Quimper par Ergué-Armel, Lanniron (ancienne résidence des évêques de Quimper) et Locmaria (centre de Quimper à l´époque gallo-romaine).

Ce compte rendu a été realisé à partir des photos de Y. Autret et P. Do Ngoc.

 

Association « Les Chemins du Tro-Breiz » - Quénéquillec - 22160 Carnoët
Téléphone : 02.98.69.11.80 (prochainement 02.96.13.78.02) - Email  : secretariat.trobreiz@gmail.com